La Licence de Droit à Montpellier

Organisation des enseignements et des évaluations à la Faculté de Droit

L’organisation des enseignements et des examens à la Faculté de Droit de Montpellier a fait l’objet de plusieurs changements.

Aujourd’hui, pour réussir une année en Licence, il faut 60 crédits (ou ECTS), un semestre comptant pour 30 crédits. Pour être titulaire du diplôme de la Licence en Droit, c’est-à-dire un Bac +3, il faut obtenir 180 crédits.

De plus, les enseignements sont répartis en « Unités d’enseignement » . Les UE sont des groupes de matières ou des matières qui amènent à un nombre de crédits qu’il faut obtenir afin de réussir son semestre.

Pour la rentrée 2017-2018, l’étudiant en 1ère année doit suivre un enseignement spécifique basée à la fois sur des matières dans lesquelles il souhaite se spécialiser (matières avec TD) et d’autres matières dans lesquelles il suit seulement le cours d’amphithéâtre (matière sans TD). La décision de choisir une matière avec ou sans Td a des conséquences sur le coefficient de la matière et son volume d’heures d’enseignement durant le semestre.

I-L’organisation des cours à la Faculté de Droit de Montpellier

1)-Les enseignements avec TD obligatoires (18 crédits)

L’étudiant doit choisir 3 enseignements en amphithéâtres qu’il approfondit avec des travaux dirigés.  En pratique, les cours d’amphithéâtre ont une durée de 3h par semaine et les TD durent 1h30 par semaine.  Il y a un TD par matière qui est obligatoire chaque semaine pendant 10 semaines (3h30 de TD au total sur 10 semaines).

Au 1er semestre en 1ère année, l’introduction au droit civil, le droit constitutionnel et l’histoire du Droit sont les trois matières obligatoires avec TD. Il s’agit de matières qui n’ont pas été étudiées au lycée et qui exigent une organisation spécifique pour réussir les évaluations tout au long du semestre.

Les TD sont des cours dispensés en plus des cours d’amphithéâtre dans lesquels l’étudiant analyse en profondeur une matière, ce qui implique que les examens liés à ces enseignements ne se limitent à des questions/réponses. Chaque semaine, l’étudiant doit préparer des commentaires de décision de justice, des commentaires de texte des grands auteurs de la doctrine juridique et des dissertations.

L’étudiant doit suivre 10 séances de TD par matière, ce qui représentent 30 séances de TD au total dans les trois matières. Les Td demandent ainsi une organisation particulière de l’étudiant dans la préparation des devoirs qu’il doit rendre chaque semaine pour la séance de TD qui est au programme.

En plus des devoirs maison qui sont rendus jusqu’à la dixième séance, un examen spécifique au TD est imposé aux étudiants en milieu de semestre vers la 5ème séance de TD. Dans les trois matières à TD, l’étudiant doit préparer un devoir de 3h entièrement rédigé. Le manque de gestion du temps est un problème récurrent. Toutefois, dans plus de la moitié des échecs constaté à la fin du semestre, la question de la méthodologie est un problème central. L’étudiant qui ne s’est pas assez préparé ne connait pas les véritables exigences de la Faculté en ce qui concerne la construction d’un commentaire ou d’une dissertation. Attention, ces exercices sont parfois connus des étudiants mais la Faculté de Droit impose des règles spécifiques comme le plan en deux parties, l’absence de conclusion en dehors des développements et surtout l’obligation de construire une problématique précise et critique. 

2)-Les enseignements sans TD (12 crédits)

Il s’agit de matière dans lesquelles vous ne souhaitez pas vous spécialiser pour des raisons relatives à votre profil personnel ou à votre parcours professionnel. Dans ce cas, vous suivez uniquement les enseignements dispensés par les professeurs dans les amphithéâtres. Au 1er semestre la L1 Droit, la Faculté de Droit de Montpellier oblige les étudiants à suivre 5 matières obligatoires :

  • Relations internationales 
  • Organisations européennes
  • Introduction à la science politique
  • Informatique-Internet C2i-1 
  • Langue

Ces matières sont très différentes entre elles et elles exigent un travail particulier d’organisation par les étudiants.  On ne prépare pas un examen en droit des relations internationales comme on prépare une évaluation dans la langue étrangère que l’étudiant a choisi. Chaque matière exige des compétences particulières et des différences sont notables entre les professeurs d’amphithéâtre. Chaque professeur a sa conception de la matière, et possède sa propre politique d’évaluation.

Cependant, ces matières sont souvent source d’échecs, car elles ne sont pas suffisamment préparées. Dans la mesure où ces matières ne sont pas l’objet de TD, l’étudiant minimise l’importance de cette matière. Ceci s'explique parce qu’il n’existe aucun suivi et aucun encadrement dans ces matières. Ces matières sont laissées à la libre disposition de l’étudiant. Le manque de préparation continue et d’encadrement sérieux entrainent des notes très faibles. 

II-Les difficultés rencontrées par l’étudiant pour réussir sa Licence à la Faculté de Droit

La Faculté de Droit permet d’accéder à des professions de haut niveau. Les perspectives de carrières sont riches et nombreuses.

Toutefois, le Baccalauréat ne prépare pas aux études du Droit. Les étudiants, et leurs familles ne sont pas assez informés sur les véritables exigences de la Faculté de Droit. Le lycée et la Faculté de Droit sont deux mondes différents, avec leurs propres exigences. Notre stage de pré-rentrée vous présente les exigences de la Faculté de Droit et les moyens de s’organiser efficacement pour préparer les devoirs maison et les examens.

Par exemple, dans les matières avec Td obligatoires, l’étudiant doit préparer chaque semaine un devoir à la maison sur un thème en particulier, aussi bien en droit civil, en droit constitutionnel et en histoire du Droit. Cependant, lorsque l’étudiant doit rendre le devoir pour la séance de Td n° 4 par exemple, le sujet lui est donné à la fin de la séance n°3. Autrement dit, l’étudiant doit préparer un devoir à la maison sur un thème qui n’a pas été analysé et qu’il découvre par lui-même. Il ne possède que le cours, et rien n’assure que le thème lié à son devoir maison ait été précisément présenté par le professeur d’amphithéâtre. Dès lors, on peut constater que l’étudiant a très peu d’éléments pour construire son devoir, ce qui entraine des devoirs rendus de moindre qualité. Or, ces devoirs sont décisifs dans votre notation et votre dossier.

Dès lors, la prépa Juris’Perform apporte un véritable soutien stratégique en anticipant les devoirs que vous souhaitez rendre dans le cadre des séances de TD. Puisque les étudiants échouent en raison d’un manque de temps et d’éléments pour construire sa rédaction, nous anticipons deux semaines avant la séance de TD. Autrement dit, pour la séance de TD n°4, nous préparons cette séance de TD dès la semaine n°2. Notre constat est sans appel : l’étudiant a des éléments précis pour construire son devoir et il possède deux fois plus de temps pour mettre en place sa rédaction sur le papier. Le sentiment d’impuissance de l’étudiant baisse grâce à une anticipation de qualité et un encadrement rigoureux sur les devoirs qu’il doit rendre.  Ce système de préparation et de suivi par les enseignants de notre institut a fait ses preuves parce que notre équipe est intégralement issue de la Faculté de Droit de Montpellier et connait tous les rouages pour réussir.

De plus, la prépa Juris’Perform accorde une place particulière à la professionnalisation de l’étudiant qui vient pour réussir à la Faculté de Droit de Montpellier, mais aussi pour construire sa vie professionnelle après ses études. Toutefois, il ne connait pas toujours la vie quotidiennes d’un avocat ou d’un magistrat. Tout au long de notre préparation, de nombreux enseignements sont donnés par les jeunes magistrats et les jeunes avocats de Montpellier. Leur dynamisme et leur connaissance concrète du Droit stimulent les étudiants de notre préparation pour réussir.