Questions-réponses

Petit lexique pour la faculté :

Voici quelques termes indispensables pour bien comprendre l'organisation de l'année en L1 droit à Montpellier :

Licence en Droit : Diplôme obtenu à la suite des trois premières années réussies à la Faculté : L1 (première année), L2 (deuxième année) et L3 (troisième année).

Le droit public : Il s’agit d’une discipline générale qui est enseignée dès la première année (L1) dans le cadre des cours de droit constitutionnel et de droit des relations internationales. Ces matières se différencient du droit privé, car elles ont pour objet d’analyser les relations entre les citoyens et les administrations publiques, nationales et internationales. En 1ère année, le droit constitutionnel est obligatoire dans le cadre des deux semestres de la L1. C’est une matière qui fait l’objet de travaux dirigés obligatoires. Cette matière demande un culture juridique et politique étendu en ce qui concerne le fonctionnement de l’Etat et des institutions nationales et territoriales. Les étudiants font l’objet de plusieurs évaluations dans ces matières, notamment des commentaires de textes et des dissertations. La Faculté possède des règles spéciales dans ces deux exercices qui se différencient des règles enseignées au lycée. En deuxième année (L2), la formation en droit public est complétée par des cours de droit des services publics administratifs. Les autres années, la formation en droit public est complétée par l’étude du droit de l’Union européenne et de la Convention européenne des droits de l’homme.

Le droit privé : Il s’agit de la deuxième grande discipline du droit à côté du droit public. Le droit privé regroupe le droit civil, le droit des contrats, le droit du travail et le droit des affaires. Cette matière a pour objet la relations entre des personnes privées, à la différence du droit public qui concerne les relations avec l’administration ou l’Etat. Le droit civil est une matière fondamentale du Droit qui est obligatoire dès la première année (L1) avec TD obligatoires dans les deux semestres. L’étudiant est évalué avec des exercices qui sont totalement nouveaux comme le commentaire de texte ou le cas pratique. Ces exercices exigent des règles spéciales sur le plan de la méthodologie.

L1 Droit et science politique : première année de la Licence en Droit composée de matière fondamentales et de matières spécialisées qui enseignées en amphithéâtre et en séance de TD (Travaux dirigés). Les matières principales et obligatoires sont le droit civil, le droit constitutionnel, l’histoire du droit et le droit des organisations internationales et européennes. Ces différentes matières font objet de cours supplémentaires dans les séances de travaux dirigés.

L2 Droit et science politique : deuxième année de la Licence en Droit également composée de matières fondamentales et de matières spécialisées comme en première année. Les matières fondamentales sont le droit des contrats spéciaux, le droit administratif et le droit pénal.

L3 Droit et science politique : troisième et dernière année de la Licence composée de matières fondamentales en amphithéâtre et de matière approfondies en travaux dirigés.

Partiels : Examens imposés aux étudiant à la fin d’un semestre dans les différentes matières suivies durant le semestre

Semestre : moitié d’une année universitaire qui est donc composée de deux semestres qui doivent être tous les deux validés pour avoir le droit de passer à l’année suivante ou d'obtenir son diplôme.

TD : Travaux dirigés. Ils sont obligatoires à la Faculté de Droit et constituent un prolongement des matières fondamentales dispensées en amphithéâtre. Les Travaux Dirigés font l’objets d’examens et d’évaluations dont les résultats sont déterminants dans la réussite du semestre.

Stage de prérentrée : appelé aussi stage pré-universitaire. Ce stage est nécessaire pour comprendre d’une part la méthodologie exigée par la Faculté et se préparer d’autre part pour anticiper la préparation aux examens.

UE : Unité d’enseignement – Chaque semestre est divisé en Unité d’Enseignement. Chaque UE correspond à une matière ou groupement de matières qui possèdent une identité commune (Droit civil, droit public, droit international, Histoire du droit, science politique etc).

ECTS : Abréviation de Europen Credit Transfer System : ce système de point développé par l'union européenne permet de comparer les formations entre les pays européens. Ce système a pour but de faciliter les échanges universitaires lors d'année ERASMUS. A noter que les ECTS ne sont pas toujours équivalents aux coefficients des unités d'enseignements délivrés à la fac.